15, rue Vautier
1227 Carouge
Tel: 022 557 66 97
Tel: 079 369 98 92
info@series-rares.ch

Retourner à l'exposition Histoire de grèbe

- Pierre Baumgart -
FAUTE DE GRÈBES, ON CROQUE DES PIAFS

Un moineau dans la glycine


Cette gravure de Pierre Baumgart, d’un format de 30 cm de haut et 24 cm de large, a été tirée à 40 exemplaires en 9 passages (9 tons différents obtenus à l’aide de 7 bois).
Son prix est de CHF 360.-

Vous pouvez dès maintenant réserver votre exemplaire en nous adressant un mail à l’adresse de la galerie.



« Quelle curieuse période que celle que nous vivons !
Le monde est sens dessus dessous. Nos déplacements, nos relations sociales et professionnelles sont profondément chamboulées et notre économie est mise à terre…


Si j’arrive parfois à m’échapper pour continuer mon travail de terrain, en des lieux ou à des heures où je suis certain de ne rencontrer personne, je respecte, pour le bien sanitaire commun et comme tout le monde, les consignes promulguées par le Conseil Fédéral.


Je me suis donc mis à étudier un peu plus sérieusement les moineaux qui nichent à proximité de chez moi. Plusieurs couples ont installé leurs nids dans les interstices des planches en bois qui recouvrent les parois du bâtiment dans lequel se trouve mon atelier. Commensal de l’homme, certainement dès l’aube de l’agriculture, les moineaux n’hésitent pas à venir s’établir aujourd’hui au cœur de nos plus grandes cités, picorant nos restes de nourriture et nichant dans nos bâtiments.


Son plumage terne aux couleurs de bures de moine a valu au moineau son nom. C’est aussi le piaf, le pierrot. On l’affuble de l’adjectif « domestique », tant il est commun partout et bien souvent on ne fait plus attention à lui, mais quand on prend le temps de bien le regarder, qu’il est élégant !


Le couple qui a installé son nid dans le mur, à hauteur de mes yeux, vient régulièrement se percher sur une glycine. Les oiseaux ont pris l’habitude de ma présence régulière et ne manifestent plus d’inquiétudes. Le mâle qui vient régulièrement piailler ou faire sa toilette est particulièrement peu farouche. Il me laisse approcher à une vingtaine de centimètres, me permettant d’apprécier et de dessiner les détails subtils de son plumage.


Le splendide oiseau méritait bien une gravure !


J’ai depuis réalisé quelques images de ces oiseaux sur un cerisier en fleur à deux pas de mon atelier. D’autres sujets de gravure, dans un esprit encore plus japonais… qui sait ? »


Pierre Baumgart, 14 avril 2020


Petit paon de nuit

Quand Pierre Baumgart s’occupe de grèbes ou de milans noirs, il ne fait pas que ça, il suit plusieurs fils en parallèle !


Certains s’ajoutent aux autres, comme ça a été le cas des moineaux ces dernières semaines, et certains sont là depuis longtemps, comme c’est le cas du Petit paon de nuit, ce papillon de nos régions, dont les mâles possèdent de longues antennes leur permettant de localiser les femelles à des distances de plusieurs kilomètres.


Pierre les observe avec passion depuis quinze ans. Un livre, une exposition devraient en naître un jour, mais en attendant, ce week-end, Pierre a ajouté un croquis à l’édifice…

Retourner à l'exposition Histoire de grèbe